Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Feb

Le printemps des poètes, c'est parti !!!

Publié par Equipe SEJC  - Catégories :  #PRINTEMPS DES POETES, #BIBLIOTHEQUE MULTIMEDIA

vingt-neuf poèmes écrits pendant le mois de février, c'est-à-dire plus d'un par jour !! bravo à tous les poètes. Lisez-les ci-dessous. Ils sont aussi affichés sur nos murs à la médiathèque. Ils seront également publiés sous forme d'un petit recueil que nous offrirons à tous les participants. Bonne lecture et n'hésitez pas à laisser votre commentaire pour encourager et féliciter les auteurs. Pour cela, vous déroulez tous les poèmes et cliquez sur "écrire un commentaire". 


La vie hors du temps


Une faible lueur pointe à l’horizon

Et déjà une goutte de rosée perle sur les fleurs

Qui délient leurs corolles

Et libèrent leurs parfums mystérieux

Embaumant l’air de la campagne qui se réveille


Un mille-pattes s’enfuit sans bruit

Une coccinelle sommeille encore

Sur le pétale d’un coquelicot

Une libellule étend majestueusement

Ses ailes à la caresse matinale


Ils sont hors du temps, insouciants

Ils sont dans le monde, discrets,

microscopiques êtres des sous-bois

Une loupe perturbe cette fragile tranquillité

Et la rose nargue cette indiscrétion

Tour à tour fière et sûre d’elle.


Marie-Monique Borges-Mendoça

Habitant Saint-Maximin


Le jardinier


Dans un jardin municipal
Abandonné maintenant
Furent un jour quelques pétales
Qui sont partis très rapidement

Le jardinier qui s’occupait de ce jardin
Suivi son instinct
Et commanda
Trente roses fuchsia

Malheureusement, une seule arriva
Il l’aima et la soigna
Tant et plus
Qu’elle fanât

Tout ceci commença
Lorsqu’il la regarda
Avec une loupe
Et il fit « Bloup ! »

Car la rose, cette nuit là
Avait perdu une épine
Et la coccinelle à nattes*
Avait perdu une patte

Le jardinier se promit
De ne plus pratiquer ce métier, c’est dit !

*Celle qui mange les pucerons, c’est bien connu.

Emma Aupetit, 10 ans
Exactement 16h24
Habitant Saint-Maximin

Et si j’étais………

 


Si j’étais un jardin

J’aimerais être un jardin du sud

Où les fleurs sont belles

Et où leurs pétales sont de couleurs scintillantes.


Si j’étais un mammifère

Je serais un fourmilier

Pour pouvoir me défendre,

Avoir des longues griffes

Et être l’ennemi des fourmis


Si j’étais une saison

Je serais l’automne

Quand chante la pluie

Et ses gouttes qui ruissellent dans la nuit.


Si j’étais un insecte

Je serais un mille pattes

Pour battre tous les records

Sans m’emmêler les pattes


Quand je regarde tous ces jolis mots

A la loupe

Je me dis

Et si j’étais moi.


Kévin Maillot, 10 ans

Anaïs Maillot, 6 ans

Karine Maillot et

Sébastien Maillot


Le pétale


Une goutte qui se glisse sur un pétale
Le pétale qui s’envole légèrement dans le ciel
Qui traverse le monde entier de pays en pays
Le pétale qui traverse le désert, la mer, l’océan
Le pétale se repose légèrement sur le sable
Le pétale est épuisé
La loupe qui observe la planète entière

Selma Zehraoui, 9 ans
Habitant Saint-Maximin

L’inspecteur La fourmi


Hier matin un crime a été commis,

La fourmilière a été détruite.

L’inspecteur La fourmi est intervenu sur les lieux.

Que s’était-il passé ?

Il y avait un pétale avec une trace de patte,

Il y avait une goutte bleue transparente.

L’inspecteur l’interrogea et la regarda avec sa grosse loupe.

-Oh ! Excusez-moi l’inspecteur, c’est le pétale, il est tombé et j’étais dessus alors j’ai détruit la fourmilière.


Et l’affaire est réglée.

 

Victoria Alouache, 9 ans

Habitant Saint-Maximin


Là-bas sur un coquelicot


Là-bas sur un coquelicot
Un baiser d’ange s’envole
Un pétale s’envole
Un pétale blanc auquel une patte est restée collée
Une patte couleur rose-bonbon
Elle traverse les mers, les océans, les pays, le monde
Et elle rencontre une loupe énorme.

Victoria Alouache, 9 ans
Habitant Saint-Maximin

L’étrange journée



J’ai regardé un jour par la fenêtre
Et j’ai vu un pétale.
Quelle pagaille
Il était rouge et il s’envola
Mon cœur s’est allumé tout à coup
Et je l’ai attrapé.
J’ai vu des petites pattes,
Mon cœur s’est fourmillé.
Une grande goutte a tapé sur un papillon.

Océane Claeys, 11 ans
Habitant Saint-Maximin

 


Odyssée de la Grèce


Une libellule mauve part

Avec les papillons de couleur rouge.

A la recherche du trésor de Grèce.

Mais un beau pétale tombe sur la pauvre libellule

Et une goutte la mouille

Et une grosse loupe la regarde

Et les papillons continuent.


Noémie Ruin, 10 ans

Habitant Saint-Maximin


Un piano mauve


Un piano mauve sort de sa coquille tout mouillé.
L’enfant nuage lit un journal.
Le piano en nuage.
Le nuage tout mouillé avec des pétales.
Dans ma cabane mauve et en nuage.
L’enfant nuage sort de sa coquille avec des pattes.
Le nuage en piano sort de sa maison en nuage avec une loupe.

Pauline Vieira, 10 ans
Habitant Saint-Maximin

Vers la fonte des larmes

L’hiver pleure
Agonise, se meurt
Le printemps pousse son avantage
Monte la sève dans les branchages

Blancheur des perce-neiges
Gaîté du chant des merles

Mélodie en sous-sol

Grouille, fourmille la vie

Sous les violentes gouttes de mars,
Patte à patte la terre s’insecte

S’infecte, s’enfle de turgescences,
Bourgeonne, jaillit
S’élance le grand mouvement microscopique
Visible seulement à la loupe, à peine audible.

En sourdine tout s’éveille, s’émerveille
Le bouton dort encore
La rose tricote à l’abri du soleil
Ses pétales serrés à mort

Le rire du Petit Prince n’est pas loin
Tendez l’oreille

Nicolas Dublé
Habitant Breuil-le-Vert

Les papillons


Les papillons ont des petites
pattes, pattes

Ils adorent se mettre sur les pétales,
pétales.

Leurs amis les fourmiliers adorent
travailler. Travailler. Avec eux.

Attention aux feuilles comme il pleut il y
a des gouttes, gouttes.
et avec des loupes on peut les observer.

Océane Claeys, 11 ans
Habitant Saint-Maximin

Le goût des souvenirs


Ça me revient tu vois là-bas c’est
mon destin dans ce pétale un pays
imaginaire

Il fourmille de beaucoup de choses
étranges qui me font rire.

Enneigé l’enfant nuage l’avait fait
tomber.

Laurie la fourmi frémissait d’avance et son
amie Estelle la coccinelle avait très peur.

Un papillon les croisa il était extrêmement
gourmand il s’appelait coquille il était rouge
et mauve dans ma loupe.

Je t’aime dit Laurie à Estelle pour amie ils
trouvèrent un trésor et ils partagèrent avec
tout le monde. Fin

Margot Cartier, 9 ans
Habitant Saint-Maximin

 


1
Pattes de mouches
qui fourmillez sur ma page d'écriture
il me faut pour vous lire, une loupe.
2
j'ouvre mes persiennes, et... miracle !
elle est là la rosée du matin.
Elle dépose sur tes pétales, ses gouttes,
qui comme des milliers de loupes,
te rendent encore plus belle, ma fleur,
au moment de  ton réveil matinal.

Gisèle Hoffmann
Habitant Saint-Maximin


La fleur


Ô la fleur !
Mais elle a des pétales !
C'est vraiment bizarre.
Le pétale a des pattes !
Il surfe, c'est trop cool !
Et il tombe sur une poule,
Car il n'y voit goutte.

Antoine Gobert, 9 ans

 

Habitant Saint-Maximin

 


Le printemps

Nous sommes en Février et il a neigé,
Tout est recouvert d'un beau manteau blanc,
On est frigorifié, ce n'est pas encore l'été,
Encore un peu de patience, bientôt le printemps.

Les arbres vont revêtir leur belle robe verdoyante,
Les fleurs aux pétales multicolores vont étinceler de mille feux,
Les insectes aux mille pattes vont grouiller sur l'herbe chatoyante,
Les gazouillis et les chants des oiseaux vont faire des bienheureux.

L'éclosion de la vie, miracle qui se renouvelle chaque année,
Dans chaque petit recoin, tout autour de nous,
Il n'y a pas besoin de loupe, il suffit de bien regarder,
La vie va reprendre ses droits, partout.

Le printemps est aussi la saison des amours,
Chants aphrodisiaques et parades nuptiales,
Des couples se formeront pour peu de temps ou pour toujours,
Effluves et phéromones, il faudra avoir la niak !

Rejaillissant des limbes de l'hiver, la lumière déchirera le voile,
Retraversa le Styx(1), le phénix(2) pourpre étincelant,
Fourmilleront, les enfants de lumière(3), comme des millions d'étoiles,
Source de l'eau de la vie(4), la Lumière apparaîtra de temps en temps.

François

 

Habitant Saint-Maximin
 
 
(1): Dans la mythologie grecque, le Styx est une rivière qui sépare le monde terrestre des Enfers.
(2): Le phénix ou phœnix représente un oiseau fabuleux caractérisé par son pouvoir de renaître de ses cendres.
(3): La bible, Jean 12:36

 

(4): La bible, Apocalypse 21:6

 

 


Renouveau

Adieu hiver, bonjour printemps
On l’attendait impatiemment.
Tout refleurit, l’air devient doux.
Les primevères éclosent partout.

Les jonquilles ouvrent leurs pétales
La rosée goutte sur les dalles.
Sous bois et champs sont envahis
Par des milliers de fleurs jolies.

Insectes et fourmis rousses
Trottent sur les jeunes pousses
Les oiseaux gouttent les bourgeons
Ainsi qu’abeilles et bourdons.

Des petites bêtes fourmillent
Tels moucherons et chenilles.
Les jours plus longs, le grand soleil
Font émerger du grand sommeil.

Denise Dupont

 

Habitant Saint-Maximin

 



Le retour du Printemps


Le printemps fait son grand retour
A chaque fois on s’émerveille.
Avec l’allongement des jours
La nature renaît au soleil
Dans les massifs et les parterres
Les pensées reprennent du tonus,
Les violettes prolifèrent
Ainsi que les jolis crocus.
De nombreuses plantes vivaces
Des pâquerettes aux fins pétales
Et des tulipes refont surface
Dans les jardins, quel festival !
Des traces de pattes d’oiseaux
Griffent la terre. Les insectes
Les abeilles bourdonnent à nouveau.
De nourriture tous sont en quête.
Une fine dentelle de verdure
Et une multitude de bourgeons
Décorent le pourtour des ramures,
Où tourbillonnent les moucherons.
Les coccinelles attendent les roses
Les hannetons les giroflées.
Partout ça fourmille, ça explose
Faune et flore sont bien réveillées.

Denise Dupont
Habitant Saint-Maximin


« A la sainte Catherine tout prend racine »

Dit un dicton bien connu de Nicolas le jardinier.
 
En février, c’est Catherine & Nicolas de la médiathèque,
Qui plantent le décor du Printemps Des Poètes
Avec comme thème « insectes & fleurs »
 
Quoi de plus logique, avec le printemps, la nature se réveille,
Avec la rosée du matin, les gouttes d’eau glissent sur les feuilles,
Où se cachent toutes sortes d’insectes qui fourmillent,
A la  loupe, on peut remarquer toutes leurs petites pattes déjà bien actives.
Les fleurs, quant à elles, vont bientôt nous montrer de beaux pétales colorés.
 
Et c’est avec ce doux réveil que nous attendrons l’été.

 

Monique Durand

Habitant Monceaux

 

 


Fleurs et insectes

Je vois une fleur naître,

Avec un joli chapeau sur la tête,

Ses pétales bien horizontaux.


Les insectes sont plutôt incorrects,

Je vois fourmiller des moustiques,

Ils ont des loupes pour regarder les blessures.

 

Amine Mohamed Hamdi, 9 ans,

 Habitant Villers-Saint-Paul



Une rose à sa naissance

A éclaté son sang rouge
Dans une totale indifférence.
Pas une aile de coccinelle
Pas une patte de mille-pattes
N’a perçu la pureté
De ses pétales enrubannés.

Perlée de gouttes de rosée
En ce matin merveilleux
La rose à sa naissance
A supplié le soleil
De parfaire sa toilette
Pour le seul baiser d’un éphémère.

La mine fripée et dévastée
En ce crépuscule glorieux
La rose à son déclin
A brûlé sa vanité
Sous la loupe assassine
D’un regard innocent.


Chantal Lagarde
Habitant Saint-Maximin


Dans la ville il y a une fleur avec un grillage.
Un pétale sur le grillage.
En dessous du soleil, il y a des chevaux.
Un nuage lâche une goutte d'eau
Une fourmi court si vite…si vite
Et perd sa patte si petite
 
Samantha Nellis.  9 ans,
Habitant Saint-Maximin
Brandon Lenfant. 10 ans
Habitant Saint-Maximin

 


Des pétales fanés sur une rose.
Des tas de fourmis qui se tapent avec des bourdons pour la rose.
Tout à coup, le nuage lâche une goutte d’eau
Et les fourmis tombent sur une nouvelle maison.
Et le bourdon tient le pétale dans sa patte.
Et il se met à pleuvoir
Et la fourmi rentre dans sa maison
Et aussi le bourdon.

 

Dylan Lenfant, 11 ans

Habitant Saint-Maximin



Un gourmand papillon qui se pose sur un pétale
La goutte se pose sur le pétale
La fleur s’ouvre, fleurie, pleine de couleurs, belle.
Rose-bonbon.
C’est la nuit, la belle lune se couche.
C’est le matin, à six pattes, une coccinelle rentre dans la maison - tout est blanc, sans meuble, sans belles couleurs - et se perd.

 

Marie Siméon, 9 ans

Habitant Saint-Maximin


Des Fleurs du jardin

Des fleurs de gouttes de pluies,
Et un peu beaucoup.
Un village de fleurs, petit et loin des villages et des voitures klaxonnant sur les autres voitures.
Des fleurs d’amande dans une maison.
Et le jardin rempli de pétales de fleurs d’amande.
Et dans un petit coin du jardin il y avait des fleurs roses.
Et des fleurs blanches avaient fleuri.
Et les pattes d’un papillon sur la fleur blanche et jaune.
Et le fils planta une fleur rose avec des épines pointues.
Il arrosa toutes les fleurs.
Et la fleur rose grandit.
Les villages qui sont impressionnés par les grandes fleurs roses.
Le Maire organise un concours de la fleur la plus grande.
Le fils arrosa la fleur rose, elle grandit vite.
Le lendemain le Maire regarda la fleur rose.
Le Maire donna la coupe de la plus grande fleur du village.
Ils ont donné la fleur rose au Maire

 

Antony Chouquet, 11 ans

Habitant Verneuil-en-Hallate


Le mode du printemps

Dans le cadre du festival de printemps cette année là,
Le premier ministre d’un petit état,
Un dénommé Augustin Goutte
Décida d’organiser un défilé de mode
Dans l’idée de célébrer la renaissance de la nature.
 
Avaient le droit de concourir
Toutes bêtes terrestres et maritimes aussi grosses soient elles.
 
Jusqu’aux plus minuscules insectes, c’est vous dire.
 
Les plantes, les fleurs et mêmes les desmidiales y furent conviées.
 
Augustin Goutte, comme homme d’Etat était intègre.
Aussi, incita-t-il tous les membres du jury à se munir d’une loupe
 
Pour juger en conscience les candidats.
 
A ce concours, se présentèrent,
- Le pétale, sûr de son fait en vestale fatale,
 
- Le mille-pattes très ami d’un de ses voisins le suricate.
 
- Sieur Fourmiller, fourmilier de son état quant à lui un peu grossier,
 
Essaya tout bonnement d’avaler le mille-pattes.
 
Enfin, tout ce beau monde s’arrangea,
Et quand il fallu désigner un vainqueur, on n’y parvint pas,
 
Car plusieurs membres du  jury n’y comprenant goutte
 
S’emmêlèrent tant et si bien dans leurs doutes,
 
Qu’ils en faussèrent les résultats.
 
Et en définitive, c’est très bien comme ça !

 

  Alain Mortier

Habitant Saint-Maximin

Le 06 février 2010, 11 h 03 mn


Le corbeau

 

Maître CORBEAU , sur un arbre perché tenait dans son bec une fourmi.
La fourmi se mit à tournoyer et à gigoter dans tous les sens.
Le corbeau la trouva trop nerveuse, alors il la laissa tomber et fourmiller.
Il s'envola et se posa dans un champ de blé imbibé de gouttes de rosée.
Puis il vint se poser dans mes  mains.
Soudain, il tomba!
Je le ramassai et le mis sur mes genoux.
Je regardai ma loupe, la pris et vis les deux petites pattes brisées de l'oiseau.
MORALITE: Il ne faut jamais tomber amoureux d'une jolie corneille aux plumes noires et soyeuses dans un coucher de soleil printanier.
 
Emma Karosky, 10 ans,
Habitant Saint-Maximin et
Ambre Dublé, 10 ans,

 

Habitant Breuil-le-Vert

 


La fourmilière

L’hiver est passé
Arrêtons de rêvasser !
Sortons de notre sommeil
Allons récolter les groseilles,
Les fruits et légumes
Maintenant plus dans la brume
Le soleil est de retour !
Les fourmis sont aux fours
Allez récolter avec vos petites pattes !
Tous les pétales et gouttes.
Pas la peine de chercher avec une loupe.
Le soir allez-vous coucher pour une nuit infinie.
Reposez-vous, pour recommencer
Dès le soleil réveillé
 
Marion Arnoux.  10 ans,

 

Habitant Cramoisy

 

 


Les fourmis

J’ai reçu une goutte
Ça ma rendu maboule

J’ai trouvé des pétales
Danseuses de ballet

J’ai vu à travers ma loupe
Une queue leu leu de fourmis.
 
Hamza Ziad, 12ans,

 

habitant Saint-Maximin

 

 


Les insectes

Sur un pétale, une goutte d’eau,
Où fourmille une coccinelle

A la loupe je la regarde
Elle a six pattes,
Et elle m’épate !

Puis soudain elle part
Sans les insectes, je me sens un peu à part.
 
 
Lina Benyahia.  11 ans,

 

Habitant Saint-Maximin

 


Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog se propose d'informer les habitants de Saint-Maximin sur toutes les activités et l'actualité du Service Sport Enfance Jeunesse Culture. Que ce soit l'Accueil de Loisirs Sans Hébergement, la bibliothèque multimédia ou le jardin pédagogique, une mine de renseignements utiles.